BORIS DUNAND

Boris DUNAND prend les images qui le saisissent. L'équilibre de la composition est sans doute l'une de ses principales signatures. C'est d'ailleurs elle qui s'annonce en premier, intuitivement: il voit souvent l'image avant de la prendre, de la cadrer. La force esthétique d'un assemblage de lignes, de formes, de couleurs s'impose à sa perception et lui donne envie d'en saisir l'essence. Le geste photographique est rapide, instinctif, immédiat: la structure se donne d'emblée. Cette légèreté d'action accompagne des sentiments d'une grande profondeur face à l'impact de l'image. Il y a quelque chose du saisissement existentiel, du tremblement intérieur ou de la vibration poétique au sein de chaque photographie gardée, choisie. Aléatoirement compagnie d'attente ou urgence sensible, occupation récréative ou quête identitaire, ses photographies résultent d'une inspiration polymorphe. Il est difficile de dire simplement ce qui vient du dedans et ce qui arrive du dehors. Au centre, toujours: le désir de l'image et un état de disponibilité, d'attention. La qualité esthétique organise le regard. Le besoin d'imprimer une beauté perçue réagit aux menaces de l'oubli. Les états de sidération face aux paysages grandioses sont rassemblés, contenus. Il y a ce que l'œil semble fabriquer tout seul, coupant dans le paysage, cadrant la scène avant que l'appareil photographique ne soit présent. Une humeur, une personne, un temps mort peuvent susciter le désir. Promenades, voyages, pauses sont des temps privilégiés pour se rendre disponible. La solitude et l'empreinte poétique de ce qui l'environne font un moule idéal pour cueillir ces traces silencieuses. Il espère témoigner d'un regard fasciné, émerveillé, troublé.
All images and texts on this website are under Copyright © Artraction and may not be used in any form without permission. Powered by Dims